Légende bretonne : Tout savoir à propos de la légende de Comorre !

La légende de Comorre

La légende bretonne de Comorre est l’une des plus connues. Elle raconte l’histoire d’un comte qui, ayant appris par un devin qu’il périrait des mains d’un de ses fils, avait décidé d’ôter la vie à toutes ses épouses dès lors qu’elles tombaient enceintes. Ce procédé se serait toutefois révélé vain, puisque selon la légende de Comorre, le puissant seigneur finit tout de même par mourir assassiné. Plus de détails à propos de cette légende bretonne dans les lignes suivantes.

Légende bretonne de Comorre : que raconte l’histoire ?

Au VIème siècle, le Comte de Plusigner possédait un château au lieu-dit "La Motte", un endroit dont il est toujours possible d’apercevoir les vestiges aujourd’hui, ainsi que le rocher où il déposait ses armes en revenant de la guerre. Son surnom de Conomor ou Comorre venait de KONOMOR qui signifie « Le grand chef ». Il régnait en maître sur ses domaines, et la légende bretonne raconte qu’il avait une réputation effroyable parce qu’il tuait et pillait pour le plaisir.

Après s’être marié à une belle et douce femme, il apprit d’un devin qu'il périrait de la main de son fils. La légende de Comorre raconte qu’il crût à la prophétie, prit peur et décapita son épouse dès qu’elle fût enceinte pour ne prendre aucun risque. Il fit de même avec les 5 épouses qui suivirent, avant d’épouser Triphine, fille du comte de Vannes et proche de Saint Gildas, d’après la légende bretonne.

apercu_guide_Ete_2020

Lire notre guide gratuit "Partir en vacances au camping sereinement"

La prophétie s’est-elle réalisée ?

Triphine s’enfuit du château de Comorre dès qu’elle fut enceinte, mais fut tout de même rattrapée et décapitée par celui-ci, après avoir donné naissance à un fils, Tremeur, qui fut lui aussi décapité. Mère et fils, ramenés à la vie par Saint Gildas, auraient en sa compagnie détruit le château de Comorre, pensant qu’il mourrait sous les décombres. 

Mais, selon une version de la légende de Comorre (car il existe plusieurs variantes de cette légende bretonne), ce sont plutôt des chevaliers alliés au comte de Vannes qui auraient mis fin aux jours du tyran.

Réservez votre séjour  en Bretagne